Expo photos « Les gamins de la Presqu’Île, une enfance oubliée »

25 août- 25 septembre # Café À L’Affût 5 rue Très-Cloîtres 38000 Grenoble # Vernissage le 5 septembre à 18h30

 

Octobre 2013
Aux frontières du naissant quartier Presqu’île de Grenoble et à deux pas de l’autoroute urbaine, une déliquescente bâtisse ceinturée d’un terrain vague détonne dans l’architecture moderne alentour. Une plaie de ciment dans ce « nouveau modèle urbain pour une ville durable, attractive, qui réunit et rassemble ». Le linge aux fenêtres atteste qu’elle est habitée. Plusieurs familles roms se partagent les pièces insalubres.
romsblog
La soixantaine d’occupants, dont une majorité d’enfants, a été évacuée à l’aube par les sapeurs-pompiers en raison d’un départ d’incendie rapidement maitrisé. Dehors, un nourrisson crie sa faim, un jeune garçon croque dans un bloc de nouilles chinoises crues, un autre finit sa nuit dans un caddie. Exaspérés, les hommes finissent par forcer le passage. Chacun retrouve ses quartiers et les femmes se remettent à cuisiner. 
Restée sur place, la photographe passera ce jour-là plusieurs heures – boitier et objectifs d’abord rangés – à échanger sans toujours se comprendre puis à déambuler pour familiariser les occupants à sa présence sur les lieux. La gaieté des enfants contraste dans cette misère matérielle et sociale.

 

AVEC ROMS-1
Elle reviendra de nombreuses heures à plusieurs reprises pour saisir les scènes de vie insouciantes de la bande de gamins autonomes et solidaires. À chaque visite, elle apporte quelques clichés qui passent de main en main et distraient la rieuse foule vite réunie. Lors du quatrième passage, chacun souhaite poser pour son portrait. La spontanéité disparue, ce sera la dernière.
 
30 juillet 2014
Sur ordres du Préfet de l’Isère, le 8-10 rue Eugène Boussant est évacué par les forces de l’ordre puis détruit le lendemain. Une majeure partie des anciens occupants est provisoirement mise à l’abri sous des tentes par la Ville de Grenoble sur un ancien site industriel.
Voilà la plaie urbanistique cicatrisée.

 

Victor Guilbert

 

« Une émouvante immersion dans le quotidien des enfants roms de l’ancien squat de la rue Eugène Boussant, à la frontière du naissant quartier Presqu’île à Grenoble. Avec humanisme et spontanéité, les clichés capturent la débrouillardise et les caractères trempés des jeunes membres de cette bande du terrain vague.
Un reportage lumineux, tendre et criant de vérité. »

AFFICHE-HR